ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchSwahili

Interviewer d’Azhar Bacar, Co-fondateur et Directeur du Développement du Start-up  Cbon Business.

  1. Azhar Bacar, vous avez participé au WSA en Juin dernier qui a eu lieu au Liban, pouvez vous nous en dire plus sur votre participation ?

Azhar Bacar : C’est d’abord un honneur pour moi d’avoir représenté mon pays pour la première fois aux activités du WSA en tant que concourant depuis sa créations en 2003 à nos jours.

Ensuite je tiens à vous dire que c’est un grand défi pour moi et un grand pas pour mes activités professionnels liés à la Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication.

  1. Parlez-nous de cet événement si particulier?

Azhar Bacar : C’est un concours sur l’innovation digital en contenue numérique qui rend services à la population dans les Communautés arabes.

Sous la Direction du WSA dans le cadre de leur programme de soutiens à l’innovation numérique en faveurs des 17 objectifs de développements des Nations Unis pour la lutte contre la pauvreté partout dans le monde d’ici l’horizon 2030.

  1. Comment s’est déroulé l’événement ?

Azhar Bacar : L’événement s’est déroulé en deux étapes sur deux jours successifs.

D’abord, après les traditionnels discours d’ouverture, il était question d’organiser par la suite une conférence débat ou table ronde sur des questions, justement liées à la création du contenu propre et favorable au monde Arabe et en Arabe.

 Ensuite les candidats venus dans les coins du monde Arabes, présentaient tour à tour les produits numériques innovateurs soumis à leurs inscriptions au concours devant un jury composé de membre de l’association des Professionnels de l’Informatique (Professional Computer Association des Professionnels du Liban-PCA) et du World Simmit Award.

  1. Quels sont les nouveaux horizons qui vous sont inspirés après ce voyage ?
VOIR AUSSI  POMWEZI avec la perle aux mots

Azhar Bacar : Bien évidemment, non seulement cela m’a ouvert beaucoup de portes ; mais aussi m’a encouragé et surtout m’a donné une raison de plus de persévérer dans mes activités et approfondir également des connaissances liés à la Nouvelle Technologie.

Cependant, avec la technologie justement, rien n’est devenu une fatalité et je crois que d’ici aux congrès International du WSA de 2020 à Vienne, pouvoir les épater et leurs montrer  qu’ils avaient raison de choisir un jeune comorien parmi les rares Jeunes Ambassadeurs du WSA partout dans le monde.

  1. Quels sont devenues vos visions actuelles ?

Azhar Bacar : Mes visions sont toujours les mêmes : viser plus haut et surtout croire en moi et en mon pays, en la nouvelle génération, cette jeunesse connectée. Croire à un avenir dans mon pays, surtout pour la jeunesse et par la jeunesse.

  1. Et comment vous situez- vous actuellement après cet événement ?

Azhar Bacar : Si je devais me situer quelque part après cet événement, je me vois sans doute encore plus comorien que jamais et encore plus déterminé à me libérer de certaines barrières qui détruisent la jeunesse comorienne.

Je me situe dans une ligne d’espoir, une vision plus claire sur la nécessité et l’utilité de la Technologie pour le Développement du monde en général, de l’Afrique et de mon pays, les Comores en particulier.

Article apparue dans Inti-slam Magazine Numéro 14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Votre panier est vide.