ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchSwahili

« Hokoni mo myembe, Au pied du manguier » est le recueil destiné aux amours pleins d’espoirs et pleins de chagrin, qui s’y aventurent  pour y trouver soit du répit ou soit du bonheur.

Entre subtilité et provocation, ZamZam Elhad nous invite à rentrer dans son univers poétique avec la sortie de son deuxième recueil  de poésie qui porte le titre de « Hokoni mo myembe, Au pied du manguier». Jeune femme de lettre comorienne qui ajuste à nouveau sa  plume dans l’encre de la littérature en langue natale  que peu d’auteurs comoriens arborent.

Après la sortie de son premier recueil de poésie « Tsandza » qui a remporté le prix Cœlacanthe 2017 dans la catégorie shikomori, Zam Zam continue de nous surprendre  en tissant un feu beaucoup plus puissant. Une trentaine de textes en langue comorienne qu’elle nous manifeste dans un amour féminine incommensurable. Les lettres comoriennes sont pour la poétesse, des outils d’inspiration qu’elle utilise pour faire passer ses messages. De l’amour, plus que de l’amour dans ses textes dévoilent des rimes et des sons, bien choisis qui font le rythme écrits de sa poésie.

Zam Zam Elhad est une féministe de renom qui emploie son verbe pour dénoncer les violences faites aux femmes. Elle n’hésite pas dans ses textes de slam de lever le rideau et de se mettre à nu quand il s’agit de parler des questions de genre. Anti-sexiste, on déguste dans son recueil une vingtaine de textes en français qui nous font découvrir une femme forte, amoureuse et ouverte à la vie.

VOIR AUSSI  Un batteur qui bat les records

Le nom de l’être aimé est plusieurs fois répété à travers ses poèmes à la fois plaintifs, déclaratifs, employés avec de telles expressions et qui ne font qu’affirmer ses sentiments de jeune femme amoureuse. Un amour conquis, espéré et dont sa plume peint à travers un miroir qui nous renvoie notre propre visage. « Hokoni mo myembe, Au pied du manguier » est le recueil destiné aux amours pleins d’espoirs et pleins de chagrin, qui s’y aventurent  pour y trouver soit du répit ou soit du bonheur.

Connu par sa forte personnalité dans l’écriture aussi bien que dans le slam , Zam Zam est bel et bien cette jeune auteure et artiste comorienne de la ville de Mbeni qui ne cessera pas de nous surprendre avec ses écrits qui passent de l’amour à la provocation.

Une femme qui défend la littérature comorienne et qui l’a choisit pour faire valoir sa culture.

« Hokoni mo myembe,  Au pied du manguier» est un recueil de poésie qui porte aussi le flambeau de la littérature comorienne et qui chante l’hymne national d’une écriture en shikomori immortalisée par les mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Votre panier est vide.